Le Chat Sacré de Birmanie

AccueilCouleur des chatons Marier une chatteChoisir un affixeIdées de nomsElever une portéeProcédures LOOF

 

 

Paru dans Charivari n° 2 (mars 1998)

 

 

 

 

 

Love Me Love My Cat de Burnside les Etards

Lorsque le premier chat qui entre dans une maison est un mâle, peu de gens se décident à le garder entier (non stérilisé). En effet, un mâle entier marquera probablement son territoire avant l'âge de deux ans en urinant çà et là et miaulera pour attirer d'éventuelles fiancées. Ces phénomènes deviennent très vite assez désagréables !
Garder un mâle entier signifie donc souvent qu'on a l'intention de lui faire faire des saillies. A ce moment se posent plusieurs questions.

Quels sont les inconvénients d'avoir un mâle entier ?
Un mâle birman est sexuellement adulte vers l'âge de 10-12 mois. Un chat entier, quelle que soit sa race, affirmera - plus ou moins - ses caractères sexuels secondaires : miaulements rauques et répétitifs, marquage de territoire par son urine en période de rut.
De plus, si votre « matou » vit en compagnie de plusieurs femelles, il faut savoir qu'il détectera bien avant vous que l'une d'elles est en chaleur ! Vous risquez donc de ne pas contrôler les naissances.

Un mâle marque-t-il toujours ?
Il arrive qu'un mâle ne marque pas... mais c'est rare ! Ce cas se présente surtout lorsqu'il n' a pas d'autres chats avec lui dans la maison.

Y a-t-il certains traitements qui peuvent l'empêcher de marquer ?
Certains traitements médicaux peuvent en effet limiter ce caractère sexuel secondaire qu'est le marquage, mais dans ce cas, la libido du mâle risque aussi de s'affaiblir, et ce n'est pas non plus le but recherché.
Il existe également depuis peu un produit à base de phéromones, à pulvériser aux endroits où le chat arrose le plus souvent. Ce produit est assez efficace... mais il faut en pulvériser souvent et il est cher. D'autre part, si vous n'êtes pas en permanence derrière votre chat, certains endroits seront arrosés sans que vous le sachiez tout de suite.
Il existe encore un produit à faire absorber au chat, qui atténue l'odeur de son urine. Le revers de la médaille, c'est que si vous ne sentez pas l'odeur, vous ne nettoyez pas immédiatement !
Donc, pas de produit miracle...

Un mâle entier miaule-t-il toujours ?
Non... mais souvent !

Quelles sont les solutions pour garder un mâle entier sans trop de problèmes ?
Il faut choisir : ou bien vous passez votre temps avec une serpillière et une éponge à la main, ou bien vous l'isolez.
L'isolement est la solution la plus simple : vous l'installez dans un endroit peu fragile, facilement lavable, mais suffisamment confortable pour qu'il s'y sente bien.
Voilà le grand problème ! Isoler un chat signifie le voir moins souvent, le faire vivre en reproducteur et non plus en chat de compagnie. C'est souvent à ce moment que les propriétaires choisissent de faire stériliser leur mâle et d'emmener leur(s) chatte(s) en saillie à l'extérieur.
Si vous décidez de le garder entier et de l'isoler, comment procéder ? Comment pourrait-on décrire l'endroit idéal ? Voici quelques exemples rencontrés, il y a certainement beaucoup d'autres solutions... à vous de nous en faire part !

La pièce isolée, mais dans la maison
Vous disposez chez vous d'une pièce que vous pouvez carreler au sol et sur les murs (sur au moins 50 centimètres de hauteur) : l'entretien sera plus facile, plus rapide et plus efficace.
Cette pièce doit être bien éclairée, facilement aérée (fenêtre), sans courant d'air. Elle comporte un moyen de chauffage. Elle n'est pas trop isolée de la partie habitée par la famille, pour que le matou puisse entendre les bruits familiers de la maison et ne se sente pas trop exclu. Si en plus la porte est vitrée, le chat peut voir ce qui se passe dans la maison. Placez-y un fauteuil ou un bureau pour venir le plus souvent possible lui tenir compagnie. Installez-y une radio, un arbre à chats, des paniers et des coussins... L'idéal est de lui laisser en permanence un autre chat (stérilisé) comme compagnon. C'est dans cette pièce qu'il pourra recevoir ses « fiancées », ou mieux - si vous avez de la place - car il fait la différence entre là où il vit et là où il saillit, dans une pièce à saillies, qui peut être d'un confort plus sommaire mais toujours facilement lavable !
Après sondage, c'est ce premier cas que les éleveurs semblent préférer. De plus, vous pourrez souvent laisser les chatons dans cette pièce car les mâles sont en général très gentils avec eux et leur servent de compagnon de jeux.

La chatterie intérieure
Dans un endroit peu fragile : garage, véranda, dépendance, etc... Les mêmes règles que précédemment sont à respecter : de la lumière, du chauffage, un entretien facile et surtout, SURTOUT, une présence humaine le plus souvent possible bien sûr mais aussi une autre présence animale.
Evitez les appentis, les caves, les endroits sombres et poussiéreux, les sols en terre.
Vous pouvez aussi prévoir une ouverture sur l'extérieur, comme un petit parc grillagé. Le chat peut ainsi sortir à sa guise pour « admirer » le paysage... et puis les oiseaux qui passent... quel agréable passe-temps ! Mieux que la télé !

La chatterie extérieure
Dans un enclos grillagé, installez une petite maison en bois, avec un chauffage d'appoint, un panier lavable, des coussins... Laissez dans l'enclos des troncs d'arbre pour faire office d'arbre à chats. Toujours le même principe d'un autre chat avec lui.
L'inconvénient de cette solution, c'est qu'on n'a pas forcément envie d'aller voir le minou lorsqu'il pleut et qu'il fait froid. Il est donc plus isolé. Il est important de lui rendre de fréquentes, même courtes, visites.

La cage
S'il peut arriver, quelques fois dans sa vie d'éleveur, d'être obligé de mettre un chat en cage (déménagement, travaux, quarantaine,...), faire vivre en permanence un chat en cage semble une très mauvaise solution, un manque total de respect et d'affection pour l'animal. Nous ne nous étendrons pas sur le sujet car nous n'avons pas ouï dire (ou si peu...) de telles pratiques...

L'habitat mixte
Une pièce pour l'hiver, (comme décrite plus haut), une chatterie extérieure pour les beaux jours. Genre « résidence secondaire »... Ou encore mieux, l'enclos dans le jardin dans la journée et la pièce pour la nuit.

Le chat vit avec vous
Solution idéale pour le côté affectif. Si vous n'avez qu'un seul mâle et pas de femelles, c'est envisageable. Avec plusieurs chats ou chattes, vous pouvez faire un roulement : lui laisser une partie de la maison, et les autres chats dans l'autre partie. Vous pouvez aussi le faire vivre chez vous dans la journée et l'isoler la nuit pour limiter le marquage.
Certains chats ne marquent pas, ne miaulent pas. Ne rêvez pas ! Ce sont des exceptions !
Vous aurez tous compris que l'idéal est de conserver au mâle un environnement de vie le plus décent possible.Nous sommes convaincus que les plus beaux chatons naissent de parents heureux.

Combien de temps peut-on garder un chat entier pour la reproduction ?
Il n'y a malheureusement pas de limite d'âge... Certains étalons fort connus mènent encore cette vie à plus de dix ans d'âge...

Quels sont donc les avantages à garder un mâle entier ?
Avoir un mâle sur place pour ses propres femelles et faire des saillies extérieures payantes.
Quand un mâle a reproduit suffisamment pour assurer une belle descendance et faire sinon meilleur que lui, du moins aussi beau, est-il nécessaire de lui imposer ad vitam aeternam une vie à l'écart, en chatterie ? NON. Un étalon a droit à une retraite largement anticipée.
Une fois que sa descendance est assurée, qu'il semble avoir fait progresser la race, pourquoi ne pas le faire stériliser encore assez jeune pour lui permettre de vivre en bon chat de compagnie ?
Sauf bien sûr si la vie d'étalon que vous lui donnez n'est pas différente de celle de tout autre chat.
Comme la plupart des animaux, un chat peut reproduire toute sa vie, ou presque. Plus on tarde à le faire stériliser, plus il gardera acquis, après stérilisation, un comportement de mâle entier (marquage essentiellement). Normalement, un jeune mâle perd ce comportement dans le mois qui suit la stérilisation. Alors, à quel âge le faire stériliser ? Réponse de Normand : il n'y a pas d'âge !
Se rappeler simplement qu'un étalon ne vit pas, en général, dans les mêmes conditions qu'une femelle ou qu'un chat stérilisé, mais est souvent tenu à l'écart à cause des miaulements et du marquage.

Comment choisir un étalon ?

Définition d'un étalon : c'est un mâle qui reproduit. Autant en choisir un qui reproduit bien !
Un mâle destiné à la reproduction doit donc se rapprocher le plus possible du standard idéal de sa race.