Le Chat Sacré de Birmanie

AccueilPlante Toxique Age de votre Chat Faire avaler des médicamentsRageTeigne

 

 

 

Résumé de l'article "FELINE INFECTIOUS PERITONITIS " 1995, par Alice M. Wolf
Traduit de l’anglais par Roberta Aliphat

Nous attirons votre attention sur le fait que cet article date de 1995. Peut-être avez-vous des informations complémentaires à partager avec nous ?

Que sait-on sur la PIF?

Malheureusement, il n’y a aucun traitement, aucun test, aucune façon d'identifier les porteurs sains. Le temps d'incubation est inconnu. Personne ne sait à 100% comment elle se transmet. Il n'y a aucune manière totalement efficace d’empêcher sa transmission dans les chatteries.

Souvent certaines maladies des animaux ont été comparées au sida, ce qui a eu pour résultat une certaine panique chez des personnes qui craignaient de se faire infecter par leurs chats. Soyons clairs : il est impossible d’attraper le sida d’un chat.

Qu'est-ce que la PIF ?

Actuellement on pense que la PIF est une mutation du coronavirus de l'entérite qui survient quand le système immunitaire ne fonctionne pas correctement. Tous les tests PIF réagissent de la même façon aux différents types de coronavirus. Si votre chat a eu une entérite quand il était chaton, un test pourrait avoir un résultat identique à une vraie PIF.

Les formes de la PIF

a) La forme humide

C'est la forme la plus répandue et la plus rapide en progression. L'abdomen et/ou la poitrine gonflent progressivement dû au fluide. Parfois ce gonflement est accompagné de problèmes respiratoires causés par la compression. L'intérieur des cavités affectées sera couvert de taches blanches qui portent du fibrin (une protéine qui est le centre d'un caillot de sang) souvent au foie et à la rate. Certains nodules lymphatiques peuvent enfler. D'autres symptômes peuvent être une jaunisse, une légère anémie et des signes gastrointestinaux, oculaires (ulcères des yeux, conjonctivite aiguë etc.) et neurologiques.

b) La forme sèche

Les chats affectés par cette forme de PIF manifestent presque toujours une perte de poids, anémie, fièvre et dépression. Parfois il y a des signes de défaillance des reins ou du foie; des maladies du pancréas, neurologiques ou oculaires. Le seul diagnostic est une analyse des lésions - généralement faite après le décès de l'animal (autopsie).

Quelle est la différence entre la PIF et l’ECVF?

L’ECVF (l'entérite) est limitée aux intestins et le système immunitaire du chat peut l'éliminer. Ce virus peut, cependant, se transformer en PIF si le système d'immunité du chat ne fonctionne pas correctement. Quand il y a une entérite il peut y avoir une PIF. La bonne nouvelle est que, bien que la forme sèche devienne plus répandue, les chats commencent à développer une plus forte résistance à l'infection de la PIF.

Quels sont les risques pour mon chat ?

Si votre chat est en contact avec d'autres chats les risques sont élevés. Un chat qui ne sort jamais est à moindre risque. Les chatons sont les plus susceptibles d’être atteints parce que leur système immunitaire est peu développé jusqu'à l'âge de 16 semaines. Ensuite, le groupe le plus menacé est celui des chats de 6 mois à 2 ans.

Une mauvaise nutrition, des échanges d'animaux, trop de consanguinité et l'élevage intensif augmentent les risques.

Comment se transmet la PIF ?

On ne le sait pas ! Mais il y a deux avis :

a) Par inhalation ou ingestion du virus.

b) Par contact direct avec des chat infectés ou leurs urines/selles.

Les deux écoles pensent que les selles jouent un rôle primordial dans la transmission. Certaines études tendent à montrer que les virus de la PIF peuvent survivre à température ambiante sur surface sèche (gamelles d'eau/nourriture, litières, vêtements etc.) et ceci jusqu'à deux ou trois semaines. Dans ce cas, cela pourrait venir des particules de litière où les selles peuvent adhérer. Le virus serait transporté par les vêtements ou chaussures, ce qui donnerait l'impression d'un virus transmis par l'air.

Serait-il possible que je le passe à mes chats si j'ai été en contact avec un chat infecté ?

La majorité des détergents et produits ménagers tuent le virus. Lavez toutes les parties du corps et les vêtements qui ont touché le chat. L'eau de Javel (1:32) est suggérée.

Existe-t-il un test fiable ?

Il existe un test qui décèle des anticorps du corona-virus dans le sang de votre chat. Si votre chat a été en contact avec n'importe quelle forme de corona-virus, son système immunitaire produira des anticorps. Le test ne fait pas de différence entre les anticorps de la PIF, de l’ECVF ou tout autre coronavirus. Un test positif indique simplement que votre chat a créé des anticorps à une forme de coronavirus.

Pour compliquer encore plus, il n'y a pas de test uniforme. Il est impossible de comparer les tests de deux laboratoires. Un vaccin récent peut donner un résultat positif. Sur 30% des tests il y a des faux positifs.

NE DONNEZ PAS TROP DE CREDIT A UN TEST ET NE FAITES PAS EUTHANASIER VOTRE CHAT SUR LA BASE D'UN TEST POSITIF.

Y a-t-il un vaccin?

Un vaccin existe mais il est très controversé. Beaucoup de vétérinaires ne le recommandent pas. Les fabriquants donnent une efficacité de 69%. En revanche, le Centre de Santé Félin à Cornell a effectué une étude qui indiquait que ce vaccin ne protégeait pas du tout les chats mais avait au contraire tendance à accélérer la maladie chez 52% des chats traités. Cette étude n'utilisait pas le même virus que celui utilisé dans les tests des fabriquants.

Aucune conclusion ne peut être tirée de ces résultats. La décision de vacciner ou non est personnelle à chaque propriétaire.

Le vaccin semblerait protéger à un dosage faible mais non à un dosage plus élevé. La forme la plus répandue de la PIF est la forme humide. Cette forme est très difficile à reproduire en laboratoire. La forme sèche est plus facile à reproduire mais moins répandue dans le "vrai monde". Alors que certaines études ont trouvé le vaccin actuel efficace contre la deuxième forme, il n'y a pas de preuve actuellement qu'il serait efficace contre la première forme. Il faut signaler aussi que l'étude de Cornell n'a été effectuée que sur des chats séropositifs.

Qu'est-ce qu’un chat séropositif?

Certains chats sont positifs quand ils sont testés pour les coronavirus, d'autres non. Ceux qui n'ont jamais été exposé à un coronavirus sont "séronégatifs". Ceux qui ont été exposés à une forme de coronavirus sont "séropositifs". Ceci n'est pas pareil que "PIF négatif" et "PIF positif".

A-t-on fait des études plus récentes ?

Oui. Certains tests ont été effectués de la même manière que ceux des fabriquants. La conclusion était que le vaccin était 50% efficace. Un autre test a donné 75% d'efficacité pour les chats séronégatifs âgés de 16 semaines.

En conclusion, si vous savez que vos chats âgés de plus de 16 semaines sont séronégatifs, le Centre de Santé Félin de Cornell recommande le vaccin. Si votre chat est séropositif, il n'est pas certain que le vaccin sera utile.

Des travaux pour développer un vaccin contre le virus de l'entérite sont en cours. Empêcher l'entérite pourrait être la façon de protéger les chats contre la PIF.

Que dois-je faire si le vétérinaire pense que mon chat a la PIF?

Quand le vétérinaire peut diagnostiquer la PIF de façon sûre, c’est que la maladie est assez avancée. Tant que votre chat est en forme et ne souffre pas, il y a aucune raison de l'euthanasier. Il faut cependant le garder à l'intérieur et sans contact avec d'autres chats. La seule solution est de lui rendre la vie aussi heureuse que possible.